P1 : FC Ligny A dit non au tour final des Molignards

FC Ligny A  – ES Molignée : 3 – 1

Buts  : 2e Leruth (1-0), 21e A.Adam (2-0), 29e Motte (3-0), 37e Mion sur pen. (3-1).

Ligny : Godfroid, Neimry, Carpena, Ficheroulle, B. Adam (90e Ngandjui), M. Adam (82e Charpentier), Leonard, Motte, Hennau, L. Adam, Leruth (79e Stevens).

ES Molignée  : Jacquet (12e K. Dosogne), Libotte (81e Bodart), Mereu (52e Deschamps), Pedini, De Jonghe, Lebon, Meunier, Chamkha, Deprée, Mion, Dardenne.

Cartes jaunes  : Hennau, Libotte, Mereu, Pedini, Lebon.

Arbitre : Pirar.

L’ES Molignée n’a pas réussi son pari de participer au tour final. La victoire à Ligny était nécessaire pour garder un espoir d’aller aux prolongations du championnat. Tout en espérant un faux pas du Condruzien et de Loyers. Mais Ligny en a décidé autrement en infligeant un revers indiscutable aux hommes d’Alain Barbier. Dès la 2e une balle en retrait mal négocié profite à Leruth, qui fait 1-0. Sur cette phase le gardien Jacquet se blesse et doit laisser sa place. À la 21e un long dégagement de Godfroid profite à B.Adam pour le 2-0. Juste avant la demi-heure Leruth talonne pour Motte, qui fait le break. Les Molignards reprennent espoir à la 37e sur un penalty converti par Mion, suite à une faute de Hennau sur Dardenne.

Le deuxième acte, le jeu se cantonne en milieu de terrain et on note tout au plus des essais hors cadre de Carpena et Charpentier. «  Nous n’avons rien à revendiquer dans cette partie tant nous avons été faibles dans tous les secteurs de jeu. Que ce soit dans les duels, dans l’engagement, et dans l’envie  », souligne le coach molignard Alain Barbier. «  Nous n’avons jamais été en mesure de répondre au pressing local, et Ligny mérite largement son succès. La saison se termine en eau de boudin, même si ce n’est pas ici que nous loupons le tour final. »

Dans le camp lignard, Jean-Baptiste Bertrand se retire satisfait du bilan final. «  Nous terminons 8e avec 44 points, un beau pied de nez à ceux qui nous voyaient descendants. Et avec la satisfaction d’avoir fait trébucher plusieurs formations du top 6, et d’avoir joué notre rôle d’arbitre pour le tour final jusqu’au bout après la victoire au Condruzien il y a une semaine. Et sans un arrière-goût de trop peu, au vu de notre fin de parcours. Nous allons nous tourner vers la saison prochaine, avec une demi-équipe qui va quitter le club, comme à chaque mercato. Mais nous allons aussi reconstruire une formation solide pour jouer le même rôle. Avec un salut tout spécial à Christophe Godfroid, qui a joué 22 matches au gardien à 41 ans et qui arrête sa carrière.  »

Résumé vidéo du match – Canal C